RechercherRecherche AgendaAgenda

Actualités

Revenir

3 mai 2010

À paraître le 27 mai au Seuil : Mais pourquoi tant de haine — l’affabulation d’Onfray Élisabeth Roudinesco — présentation par Philippe Grauer

Élisabeth Roudinesco — présentation par Philippe Grauer

Obscurantisme onfrayant

Voici la bande-annonce de la publication prochaine d’un ouvrage anti-obscurantiste destiné à ne pas abandonner le terrain de l’établissement rigoureux des faits à des travaux scientifiquement infondés soutenus par un auteur qui ne supporte pas la critique, s’énerve, insulte, et, refusant le débat contradictoire, préfère se proclamer persécuté.

Certains disent ça n’est même pas la peine de répondre, on deviendrait faussement symétrique à l’auteur d’un discours qu’il est impossible et vain de prendre au sérieux. Malheureusement en de telles circonstances on ne peut laisser passer certaines contre-vérités sans tomber dans le qui ne dit mot consent. C’est pourquoi Élisabeth Roudinesco a dès le début entrepris malgré tout de faire son devoir de scientifique spécialiste du domaine en démontant la mécanique mensongère du discours d’Onfray.

Ça n’a pas plu à l’intéressé, d’autant plus qu’un concert de réprobations s’est abattu sur son ouvrage en réalité plus médiatique que profond, aussi médiocre scientifiquement que prétentieux de pensée, sans compter sa référence à des auteurs d’extrême droite plus experts en antisémitisme masqué qu’en établissement rigoureux de faits.

Voici la raison de la publication qu’annoncent les éditions du Seuil dont nous vous faisons part. Nous nous portons solidaires de l’entreprise car solidaires de la psychanalyse. La psychothérapie relationnelle fait partie avec elle de la même famille des pratiques du psychisme centrées sur le processus de subjectivation. Comme dit la chanson : « — visa le noir tua le blanc » qui tire sur un canard menace le vol dans son ensemble.

Philippe Grauer

PS : allez voir sur le site Ring la superbe interview exclusive d’Élisabeth Roudinesco. Une érudition élégante de nature à éclairer intelligemment le débat.


En avril dernier Élisabeth Roudinesco (historienne, directrice de recherche, habilitée à diriger des recherches, Université Paris-Diderot) a réfuté honnêtement et sans insultes ad hominem l’argumentation développée dans un brûlot contre Freud rédigé par Michel Onfray.

Outre ses erreurs et l’invention de faits qui n’existent pas, cet ouvrage bafoue les règles de la méthodologie historique et philosophique. Et il n’est pas le seul ! Depuis plusieurs années en effet on a vu se multiplier de telles publications en lieu et place d’une pensée rationnelle.

Voici enfin réunis et présentés dans un ouvrage à plusieurs voix, voici de solides arguments rédigés par des enseignants et chercheurs qui n’acceptent pas que la raison et le bon sens soient tournés en dérision par une initiative obscurantiste cherchant à mobiliser une prétendue France profonde contre des « élites » dites « parisiennes ».

On y trouvera trois textes d’Élisabeth Roudinesco :

– celui déjà publié sur notre site

– un entretien avec Sylvain courage (Nouvel Obs)

– une étude inédite et amusante sur la rumeur américaine dite de la « liaison » de Freud avec sa belle-sœur.

Cinq universitaires se sont associés à cet ensemble :

Guillaume Mazeau, historien, Université Paris-I, IHRF

Christian Godin, philosophe, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand

Franck Lelièvre, philosophe, classes préparatoires, Lycée Charles De Gaulle, Caen

Pierre Delion, professeur de pédopsychiatrie et des Universités, Lille

Roland Gori, psychanalyste, professeur émérite des Universités, Aix-Marseille

Le tout est conçu comme une réponse éclairée et documentée à une entreprise de décervelage consistant à présenter sans sourciller l’apôtre Jean en préfigurateur de Hitler, Kant en précurseur d’Eichmann, Charlotte Corday en héroïne vichyssoise, Freud en personnage cupide, menteur, phallocrate, homophobe, misogyne et destructeur de son propre peuple (les Juifs), au mépris des faits, du travail scientifique (nécessairement critique) et de l’esprit des Lumières, fondés sur le libre examen.

Par son titre cet ouvrage fait suite à celui déjà publié chez Navarin en 2005 par Élisabeth Roudinesco, avec des contributions de Pierre Delion, Roland Gori, Jack Ralite, Jean-Pierre sueur : Pourquoi tant de haine ? anatomie du Livre noir de la psychanalyse.

[Document : Contre l’obscurantisme]

Remonter

Remonteren haut de la page