RechercherRecherche AgendaAgenda

Actualités

Revenir

27 juin 2010

Onfray déblogue à fond la caisse Philippe Grauer

Philippe Grauer

Réthorique façon années 30

Onfray, comme la vie, continue. Mortellement, sur son blogue. Réthorique années 30, de la pensée d’extrême droite plaquée ultra gauche. On reconnaît la terrible réthorique qui s’en prenait aux personnes, remplaçait l’argumentation rationnelle par l’insulte et la vindicte, ne reculait devant rien pour conduire des campagnes haineuses et mensongères. Que faire et que dire arrivé là ? lister.

Soupe servie ou fleurs livrées ?

• »Franz-Olivier Giesbert a été convoqué par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel pour n’avoir pas servi la soupe à la dame comme elle l’aurait souhaité et pour avoir fait son métier de journaliste qui a lu les livres dont il parle quand il l’a invitée sur son plateau Vous aurez le dernier mot, une invitation, me dit-on également, quelque peu sollicitée par sa hiérarchie… » Franz-Olivier Giesbert n’a pas été convoqué par le CSA. Le seul fait réel dans cette histoire c’est que la Production de l’émission a envoyé des fleurs à Élisabeth Roudinesco avec ses excuses pour la façon dont elle avait été traitée.

« Je n’ai évidemment pas été invité »

Signalons en passant qu’invitée [l’anaphore de l’accord au féminin revoie à E.R.] à France-Inter (Philippe Val est un ami de la dame, qui se ressemble s’assemble …) à l’émission de Nicolas Demorand, le futur ex présentateur de la matinale a fait savoir à l’antenne que j’avais été invité et que j’avais refusé de venir : je n’ai évidemment pas été invité à cette émission… }

Quelques amis qui ont essayé d’intervenir en faveur de mon travail ce matin-là ont été bloqués au standard… (À
Libération et au Monde les responsables des pages débats connaissent la méthode).

Arrêtez tous d’embêter Onfray !

Michel Onfray a bien été invité. Son assertion inexacte installe son auteur dans la longue liste des martyrs autoproclamés. Quant aux amis bloqués au standard allez prouver quelque chose avec ça. L’affirmation par contre de l’existence d’un complot, oui, indiquerait qu’il y a bien « quelque chose » du côté de celui qui la produit.

Onfray risque une métaphore sur le marquage éthologique du territoire

Pour la soirée à l’université de Caen, voici ce qu’on trouve : « en vertu de la vieille loi éthologique selon laquelle on marque un territoire menacé avec son urine et ses matières fécales, elle avait tenu son conseil de guerre contre moi à l’Université de Caen avec un professeur de philosophie nommé Lelièvre (pour l’éthologie, c’est parfait !, précisons que ce grand homme à l’œuvre invisible est aussi subventionné par le Conseil Régional pour les activités de son inénarrable Société de philosophie bas normande – tudieu, quel talent !) et quelques universitaires en caricatures de leur fonction, etc. « 

Invectiver ou argumenter, il faut choisir

L’invective et le sarcasme tiennent lieu d’argument. La métaphore entre en confusion, la volonté de choquer l’emportant sur la construction de la pensée. L’affabulation s’insinue. Dans le style de Je suis partout. Que le cauchemar renaisse sous une faconde ultra-gauche ne lui ôte rien de la terrible odeur de la Bête.

Invité / non invité ? qui dit vrai ?

Et ça continue. « cette presse régionale, donc, a finalement trouvé mon numéro de téléphone pour me demander ce que je pensais de la venue de Madame Roudinesco à Caen sous prétexte qu’elle m’aurait invité à venir et que je refusais le débat : or, Madame Roudinesco n’a pas daigné m’inviter à venir débattre… Ces deux médias régionaux lui ont déroulé un tapis rouge, bien sûr…« 

Sauf que Michel Onfray a bien été invité. Que dire de plus ?

Milice freudienne

Si, ajouter un commentaire à ceci : « « truffé d’erreurs », s’il y en avait eu autant, vous pensez bien que Madame Roudinesco, qui a fourni l’argumentaire à la milice freudienne, aurait fait un très gros livre pour les pointer ! Au lieu de cela elle a été obligée de mobiliser deux ou trois souffreteux du concept auxquels elle a fait emboucher la trompette de l’antisémitisme, de la réactivation des thèses de l’extrême droite, de la complicité avec le fascisme, etc. »

On relèvera au passage que la milice relève d’un champ sémantique évocateur, et que parler de souffreteux (exaltation hygiéniste de la force physique) du concept ne dissipe pas, loin de là, le soupçon de dérive à l’extrême droite. Ce souffreteux du concept dresse l’image tout de même très typée de l’intellectuel dégénéré que notre vaillant auteur de la France profonde, dont « la terre ne ment pas », épingle de main de maître.

4500 € / jour ! prenez garde, les juifs en veulent à votre argent

Sur le thème passablement usé des juifs et l’argent, les 450 € de la séance freudienne, une ânerie — tiens, en voilà une des erreurs dont est truffé le best seller de notre Freud Killer national et même régional — celle des 450 € insiste. Sortis par prestidigitation de la calculette aveuglelette du philosophe peu averti de l’impossibilité de convertir les monnaies et les époques, ils reviennent sans arrêt, ne prenant nullement en compte les observations publiées ici même et dans le bulletin de la SIHPP par Henri Roudier. Il ne faut pas chercher et trouver, il faut asséner et marteler. Plus le mensonge est gros — 450 € tout de même ça frappe l’imagination et fait monter l’affect, sinon les prix, plus il est répété, plus il a de chances de passer, comme professait en substance Gœbbels.

« haineuse, méchante, menteuse, affabulatrice, vindicative, intrigante, conspiratrice » : habillée pour l’hiver

Bouquet final. « Ce fut pitoyable de voir cette dame haineuse, méchante, menteuse, affabulatrice, vindicative, intrigante, conspiratrice, intervenant auprès du Conseil régional de Basse-Normandie pour que les subventions de l’Université Populaire soient supprimées, mentant éhontément pour dire que c’était faux malgré le blog du président de région qui confirmait et précisait les modalités de son intervention avec la complicité du sénateur socialiste Suard (…) ». Bouquet d’insultes d’abord, on appréciera, bobard ensuite. Le sénateur Sueur — et non Suard, le cardinal ayant écrit à Vichy pour protester contre les persécutions antisémites —, a téléphoné en effet à une personne qu’Élisabeth Roudinesco s’apprêtait à inviter à la réunion universitaire. Petit fait détourné donne rumeur plus affabulation égale persécution ?

Liberté d’affabuler

Bref, Michel Onfray se classe parmi les philosophes amoureux de la liberté. De la liberté d’insulter au lieu de démontrer. D’affabuler à répétition, d’aligner comme arguments des adjectifs dépréciatifs. Cette liberté-là se moque de la vérité. À moins que la vérité ultime tienne dans celle des chiffres de vente ? vendre abondamment une information sans valeur scientifique ne la fonde pas pour autant. Il s’en trouvera pour préférer à tout prendre la fronde de David, plus petite, bien ajustée, 15 000 exemplaires, aux vantardises de Goliath tirant à dix fois plus.

Remonter

Remonteren haut de la page