RechercherRecherche AgendaAgenda

Actualités

Revenir

2 janvier 2017

Trouvez l’école qui vous convient. par Philippe Grauer

Pas si facile de trouver « la bonne école ». La bonne pour vous, celle qui convient le mieux à vos besoins et critères. Qui vous forme sérieusement et garantisse, honnête retour sur investissement, un diplôme qualifiant de haut niveau, agréé par l’AFFOP, instance représentative historique de la profession.


par Philippe Grauer

LE MÉTIER DE PRATICIEN EN PSYCHOTHÉRAPIE PAR LA RELATION vous intéresse.

Vous cherchez une FORMATION

EXPÉRIMENTÉE conduite par une équipe de formateurs cliniciens de haut niveau. Nos 31 ans d’ancienneté vous apportent sérieux, solidité, pédagogie ouverte, recherche, originalité

MULTIRÉFÉRENTIELLE : pas de méthode unique qui vous enferme mais multiaxiale, intégrative, interdisciplinaire, adaptée à la complexité contemporaine

– au CURSUS suffisant et légitime pour vous former en vous transformant

PROFESSIONNALISANTE en praticien/ne en libéral. La dimension standard c’est cinq années universitaires, nous vous offrons 1600 heures réparties en 4 cycles de 18 mois d’apprentissage intensif expérientiel du métier

– de bon rapport QUALITÉ PRIX au regard des prestations et résultats (voir le groupe des anciens élèves)

– en RECONVERSION par WEEK-ENDS bimensuels en continuant de travailler 

COMPATIBLE avec votre cadre de vie, votre âge, votre étape de vie professionnelle

ACCESSIBLE culturellement (si vous pouvez lire cet article, a priori c’est bon)

MODULABLE & PROGRESSIVE en certains cas, par grappes d’UFA thématiques (unités de formation et d’apprentissage). Personnalisation selon équivalences

AGRÉÉE. C’est le cas, de notre école agréée AFFOP (Association française fédérative des organismes de formation à la psychothérapie relationnelle et psychanalyse), en référence au code de déontologie et aux Cinq critères du SNPPsy, reliée au GLPR (Groupe de liaison de la psychothérapie relationnelle).

DE CLIC EN DÉCLIC informez-vous NAVIGUEZ VERS VOTRE OBJECTIF

mots clés

Une école comme la nôtre vous propose d’accéder à

• un savoir, un savoir faire, un savoir être, mieux, un savoir faire être
• une attitude, une posture de base, un style, qui se communique autant par apprentissage que par étude (grosse différence avec l’université actuelle)
• un art (donc une esthétique), une créativité
• une morale, une éthique : résolution par l’autre en situation et en relation, de problèmes en accord avec son système de valeurs (1)
• une déontologie (morale professionnelle collective garantie)
• une manière d’être au monde avec l’autre en difficulté en s’impliquant soi-même tout en maintenant le cadre qui rend la manœuvre productive.

En résumé il s’agit d’aider l’autre qui ne s’y retrouve plus dans sa vie à devenir / redevenir l’auteur/e de son existence.

  • Ça vous dit quelque chose ?

Sur internet on compose psychothérapie, formation à la psychothérapie, psychothérapeute, psychopraticien, psychothérapie relationnelle : comment s’y retrouver ?

discerner

Il vaudrait mieux s’y connaître mais précisément puisque vous nourrissez le projet de vous former c’est que vous n’êtes pas trop averti du domaine. Ça a l’air bien compliqué, un brin corporatiste. Que de psys, que de méthodes, que d’écoles, que d’annonces ! Quand on ne peut réellement déchiffrer les offres on ne discerne pas toujours à première vue les intéressantes de celles dont la réthorique commerciale promet la lune dans un seau.

à l’université, un autre métier

Avec la fac c’est relativement plus facile, encore que là aussi mieux vaut détenir les clés du code. De toute façon la fac forme à une autre discipline, à un autre métier. Celui de psychologue. Voisin certes mais bien différent. La plupart du temps plus de votre âge de toute façon.

démarche personnelle

Investir tant de temps, d’énergie, d’argent, d’espérance, requiert qu’on minimise les risques d’erreur. Alors comment savoir ? Il est probable que vous avez déjà engagé une démarche, comme on dit. Cela vous rend mieux capable de discriminer. Si vous n’avez jamais rien fait dans ce domaine, passez nous voir nous vous prodiguerons les conseils pour grands débutants.

entrevue, entrouverture

De toute façon si vous lisez ceci c’est que vous êtes tombé sur notre site et n’avez pas encore cliqué adieu, bravo pour tant de persévérance ! et si vous lisez cette phrase c’est que votre intérêt s’est accroché jusque là, pour vérifier et poursuivre votre enquête. Rendu/e là, le pas suivant c’est un contact, une rencontre. Ensuite, si cela vous convenait, vous pourriez explorer la situation en venant participer pour vous rendre compte, sur le terrain lui-même, pour sentir l’ambiance. C’est ce que nous pratiquons régulièrement, l’entre-ouverture. Là vous verrez bien si vous partez en courant ou non. Décidément vous n’aurez plus qu’à suivre vos pieds.

valeurs

La question connexe c’est pourquoi ces écoles, pourquoi celle-ci ? jamais pour gagner beaucoup d’argent. Si on veut faire fortune on distribue des sardines en boîte, des composants électroniques, on fabrique des vêtements en Indonésie, on crée une start up spécialisée dans la connectique des lunettes, on ne se lance pas dans la psychothérapie ! d’ailleurs côté finances, si vous vous engagez dans cette profession vous pourrez gagner honnêtement votre vie mais pas des sommes fabuleuses. Vous gagnerez peut-être autre chose. Nous en reparlerons si vous voulez. Alors que veulent et proposent ces écoles et pourquoi ces écoles ?

transmission

La question demeure, pourquoi désirer transmettre ? pour que le savoir faire être qui tient à cœur à notre équipe ne se perde pas d’une génération l’autre, ce serait trop dommage. Notre désir de transmission comporte ce zest de passion professionnelle qui nous porte à nous battre pour une certaine idée de l’homme comme relevant du « courage d’être en participant »(2) à la communauté humaine.

dimension humaine de l’existence

Ce qui rend nos écoles uniques, irremplaçables. L’actuelle université n’étant pas apte à transmettre notre discipline, à former à un métier comportant une manière de savoir-vivre, pas le choix, elles constituent un passage obligé. Fragile, précieux. Notre humanisme nous situe du côté de l’écologie, de la préservation de parcelles de sol vivant, contre le bétonnage cognitiviste, pour le maintien du soin des âmes par la relation.

diversité

Ceux qui les dirigent portant cette conviction se consacrés à cette formation pour contribuer à maintenir et développer une psychothérapie de la dynamique de subjectivation, une psychothérapie de la relation dans l’ouverture à la psychodiversité, conforme à la complexité des sciences humaines cliniques, une psychothérapie de la responsabilité, qui refuse la médicalisation de l’existence, la soumission au principe DSM, l’effacement du concept de symptôme.

sécurité légitimité d’exercice

Dernier point, une fois dûment certifié/e et diplômé/e, ne me trouverai-je pas un beau jour en butte aux psychothérapeutes officiels estampillés par l’université, victime d’une loi discriminatoire ? Non. Nous vous expliquerons comment ça fonctionne. Il n’y a pas à redouter d’interdit professionnel pour un exercice alternatif libéral de la psychothérapie relationnelle, sécurisé et garanti par les grandes organisations historiques reliées dans le cadre du GLPR.

diplôme, titre d’exercice, garanties

Il convient encore de vérifier que notre système de certification vaut quelque chose, se voie garanti par un cadre institutionnel qui tient la route et fasse de vous un/e praticien/ne confirmé/e, assurée/e d’une reconnaissance et confirmation sociale nationale et internationale consistante. Le cadre du diplôme de psychopraticien multiréférentiel® que nous délivrons, puis du titre d’exercice professionnel de psychopraticien relationnel® étayé au système SNPPsy-AFFOP que nous proposons vous procurera la légitimité, l’autorité morale requise à qui veut exercer dans un domaine qui n’admet ni l’amateurisme ni la prétention autoproclamée. Attention aux promesses qui n’engagent que ceux qui les dispensent. Il convient que leur engagement soit validé par des instances responsables. De cela aussi nous devrons dans le cadre d’un dialogue parler.

entrez libres

Vous savez déjà un peu tout ça. Il va falloir pour y voir plus clair passer par la CASE RENDEZ-VOUS. Place au DIALOGUE, fondement de votre futur métier. On verra bien. Si vous faites l’affaire, si cette école vous semble pouvoir le faire. Rencontrons-nous et advienne que voudra, vous êtes en période d’enquête, vous aurez tout le temps de décider. Notre cursus commence par une PHASE D’EXPLORATION de toute façon. Bienvenue à vous qui cherchiez dans nos parages des éléments de réponse à vos interrogations, à votre projet. Entrez libres et espérons-le devenez le davantage.

Mis en ligne 20 août 2015 – modifié le 14 février 2016

Remonter

Remonteren haut de la page