RechercherRecherche AgendaAgenda

Agenda

Revenir

28-30 juin 2019

DYNAMIQUE DU SOUFFLE Animé par Philippe Grauer & Marie Cubertafond

se laisser aller à son inspiration

La respiration peut livrer passage au souffle, qui en est l’âme. Il suffit de laisser celui-ci aller, à ses rythme et allure, pour accéder, chacun selon ses capacités du moment, au cœur de soi et de son histoire, qui remonte d’elle-même. On dispose là d’un moyen d’exploration psychique aussi puissant que simple.

se couper le souffle

Pour bloquer la machine à ressentir, une des parades les plus efficaces et les plus simples que nous connaisssons depuis l’enfance, c’est de se couper le souffle, en fait, interrompre notre inspiration, cette sorte de contact vital-intime en prise directe sur la pulsion et le « sentiment de soi ». Et que se passe-t-il si nous tentons l’expérience d’interrompre l’interruption ?

rétablir le circuit

Il suffit de rétablir ce circuit , dans un cadre procurant la qualité d’accompagnement requise. La technique elle-même, fondamentalement, ne consiste en rien d’autre que d’inspirer à chaque fois son air, en y concentrant sa présence à soi. L’aventure ira aussi loin que le permettra votre capacité d’expérimentation du moment. Cela peut se pratiquer en dyades, et l’on gagne également beaucoup à libérer ses talents d’accompagnateur : comment à votre tour inspirer confiance.

réinvention américaine de la brouette

Certains américains, grands réinventeurs de la brouette — qu’ils se hâtent généralement de faire breveter, ont développé sous le nom de Rebirthing une méthode de souffle centrée sur l’idée inductrice de mise en régression devant conduire à des « revécus de naissance ». Le groupe Jaland, composé de psychanalystes sensibles au psychocorporel ayant expérimenté entre eux le travail qu’ils ont préféré rebaptiser de souffle (une pratique qui pourrait avoir 60 000 ans d’âge), a mis au point à partir de cette réinvention ne manquant pas au départ d’une certaine arrogante naïveté, une méthodologie de travail psychocorporel original non inducteur que nous nous proposons de transmettre au CIFPR depuis plusieurs dizaines d’années.

historique, rigueur de la méthode

Disons tout de suite que le travail de mise en transe contrôlée à partir de modification du souffle et de rythmes, vieille comme l’invention de la danse, n’a rien en soi de particulièrement nouveau, sinon de procéder du mouvement de recherche fécond de la psychologie humaniste, consistant à mobiliser le corps au service du processus psychique d’exploration de soi en relation, dans un cadre psychothérapique rigoureux, laissant au sujet toute sa latitude d’exploration et de découverte, dans l’exacte limite de l’usage de sa liberté et de l’exercice de sa responsabilité (1). Les animateurs se référeront à la double référence de la psychanalyse et de la gestalt-thérapie comme arrière-plan méthodologique d’exploitation des résultats de vos

PHG


 

DATES : des 28-0 juin 2019

DURÉE : 3 jours

TARIF : 300 €

N’hésitez pas à nous appeler. Pour toutes précisions et aménagements complémentaires contactez-nous au : 09 54 74 49 67 — ou par courriel : cifpr@cifpr.fr


Lieu : 77 rue des Archives — esc A - 3è étage
Horaires : 10:00-18:30
Tarif : 300 €

Toute inscription sera validée à réception du paiement.

Formulaire d'inscription

Remonter

Remonteren haut de la page