RechercherRecherche AgendaAgenda

Agenda

Revenir

3-4 mars 2017

psychopathologie N°3 : DSM & Big Pharma montent en bateauChronique de la modernisation à l'américaine de la psychiatrie

par le dr. Didier Cromphout

Mots clés : psychiatrie, DSM, médicalisation, psychotropes, diagnostic, firmes pharmaceutiques, folie, dépression.

Événement historique de modernisation à considérer sous tous les angles, le DSM comme institution mondialisatrice d’un nouveau principe de classification psychiatrique nécessite une étude critique. Avec son savoir impressionnant et son humour qui le met à portée, le Dr. Didier Cromphout, expert auprès des tribunaux, par ailleurs psychanalyste non dogmatique, vous emmène dans un voyage époustouflant au cœur du labyrinthe psychiatrico médicamenteux.

On peut s’inscrire ponctuellement à ce cours (entretien préalable), bienvenue aux amateurs.


 

Psychopathologie – UFA N°3

l’inventaire américain à partir de 1945 s’appellera DSM

La prochaine UFA (Unité de formation et d’apprentissage) de Psychopathologie sera consacrée à la nouvelle psychiatrie née des découvertes médicamenteuses et de la remédicalisation, avec les transformations subséquentes par le biais des recherches américaines et de la contestation des homosexuels quant à leur inscription en psychiatrie. La psychiatrie des USA a créé dès le début du XXème siècle un inventaire des maladies mentales qui permettait à l’état de distribuer aux institutions dites psychiatriques l’argent public nécessaire à leur fonctionnement. Cet inventaire était révisé tous les 15 à 20 ans. À partir de la fin de la deuxième guerre mondiale, il portera le nom de DSM.

un catalogue psychiatrique à mise à jour périodique

Ce n’était pas un manuel de psychiatrie constitué comme tel et il tenait compte des nouvelles découvertes en la matière. Ainsi la psychanalyse y avait-elle une place importante jusque dans les années 60 (DSM I et II). À cette date, les premières médications psychiatriques avaient fait leur apparition et commençaient à être développées malgré de fortes réticences. Deux équipes de recherche se sont mises au travail pour constituer une nouvelle mise à jour du DSM. Dans le même temps les homosexuels avaient commencé à perturber tous les congrès de l’APA car ils voulaient abolir leur inscription au sein de la psychiatrie.

« conceptuel » après-coup

Ces deux évènements ont mené à la constitution d’un livre qui deviendra une sorte de best-seller, le DSM III, puis ultérieurement les DSM III-R, IV et V. Il prend en compte tant le recul de l’influence de la psychanalyse que la multiplication des médications psychotropes en tout genre et la sortie de la psychiatrie de tout ce qui était considéré comme perversion, ou quasi. Sur quelle base ? Le projet, avorté, est de permettre l’universalisation du diagnostic, soit que tout psychiatre soit à même de poser le même diagnostic sur une même personne au même moment de son existence. Il n’est un nouveau manuel « conceptuel » que par contrecoup.

examen critique

On verra ce que ces différents travaux et ouvrages apportent et perdent en chemin, car ils n’ont pas que des défauts dont le fait d’être liés indirectement aux pouvoirs des firmes pharmaceutiques. On lira avec profit ledit manuel pour savoir de quoi il retourne, mais aussi Aimez-vous le DSM ? de Stuart Kirk et Herb Kutchins, Les jardiniers de la folie et autres livres d’Édouard Zarifian, Comment la dépression est devenue une épidémie de Philippe Pignarre – et bien entendu le Tristesse buiseness de Patrick Landman.

 

 


Lieu : 77 rue des Archives 75003 Paris. Codes fournis à l'inscription.
Horaires : vendredi 3 mars : 20:00-23:00. samedi 4 : 10:00-18:00
Tarif : 120 € (chômeurs, nous contacter)

Toute inscription sera validée à réception du paiement.

Formulaire d'inscription

Remonter

Remonteren haut de la page