RechercherRecherche AgendaAgenda

Agenda

Revenir

7 avril 2018

 EXISTENTIEL : SYMPTÔMES D’UNE LIBERTÉ ENTRAVÉE, LE CAS THIBAUTPhénoménologie clinique

par Claude Lemonnier

Les données existentielles comme grille de lecture clinique, les étudiants du CIFPR connaissent, ayant eu comme Directeur Noël Salathé qui les introduisit en France il y a trois décennies, dans le cadre de notre école précisément. Nous sommes heureux de voir relayé ce message capital à sa façon par Claude Lemonnier, avec son talent de conteur. Quel magnifique programme !

Ouvert aux professionnels curieux de la gestalt-thérapie comme de la psychanalyse (sans compter les autres)

PHG

Biswanger, Boss

Pour Ludwig Binswanger[1], fondateur de l’analytique du Dasein, les symptômes sont la marque de modes déficients d’être-au-monde ; pour Médard Boss[2] les pathologies psychiques sont à comprendre comme des entraves à la liberté. Ainsi pour lui, analyser un rêve c’est mettre en lumière ce que le rêveur rencontre dans son monde onirique, ce qui l’interpelle et la façon dont il répond à cette interpellation ; le thérapeute mettra en évidence les entraves à la liberté de son patient et l’encouragera sans relâche à passer à l’action. La thérapie se conçoit comme chemin vers plus de liberté.

Castell, Bakewell

Mettre au premier plan les entraves à la liberté nous place au cœur de ce que P.H.Castel[3] appelle  le moment existentiel de la psychiatrie et de la psychothérapie, inséparable de l’histoire de la philosophie. Pour bien en comprendre la genèse, les apports et l’utilité pour l’action thérapeutique, un livre Au café existentialiste de Sarah Bakewell[4] qui vient de paraître nous servira de fil conducteur.

Yalom et les données existentielles

Le cas Thibaut sera présenté et analysé sous l’angle de la thérapie existentielle[5], c’est-à-dire au regard des quatre grandes interpellations de tout existant : la finitude et la mort ; la solitude ; le sens ou l’absence de sens de la vie et surtout, la liberté avec les questions du choix, du renoncement, de la responsabilité et de l’irréversibilité qu’elle implique. C’est dans ce cadre que les aspects plus psychanalytiques seront intégrés dans une démarche multiréférentielle.


[1] Ludwig Binwanger, Le cas Ellen West, Gallimard 2016

[2] Médard Boss, Il m’est venu en rêve, PUF 1989

[3] Pierre Henri Castel : La fin des coupables, Ithaque 2012

[4] Sarah Bakewell : Au Café Existentialiste, Albin Michel 2018

[5] Irvin Yalom : Thérapie Existentielle, Galaade 2013



Lieu : 77 rue des Archives, 75003, Paris
Horaires : 10:00-18:00
Tarif : 100 € tarif préférentiel pour étudiants et demandeurs d'emploi

Toute inscription sera validée à réception du paiement.

Formulaire d'inscription

Remonter

Remonteren haut de la page