RechercherRecherche AgendaAgenda

Glossairede la psychothérapie

Revenir

psychanalyse intégrative®

Dans le cadre de la psychothérapie intégrative, on trouve la psychanalyse du même nom, fondée sur la reconnaissance de l’inconscient, le travail dans le transfert, l’emploi de techniques adaptées à la personnalité du patient et à ses régressions dans la cure (Jean-Michel Fourcade). L’idée étant de proposer, comme dans toute formule intégrative, dont c’est le principe, un kit à apprendre à conjoindre, dont les éléments sont principalement la psychanalyse et la thérapie psychocorporelle. En créant cette appellation, son auteur revendique la pratique d’une psychanalyse ouverte au psychocorporel (outrepassant le tabou du toucher), permettant un travail dans la régression. Mais si elle s’ouvre ainsi, ne se dénature-t-elle pas dans l’instant ? réapparaît la question du hiatus, que traite la multiréférentialité.

La dynamique du souffle, pratiquée au Cifp par Philippe Grauer et Marie Cubertafond, répond à cette exigence de conjoindre travail psychocorporel orienté vers la régression, inspiration psychanalytique et gestaltiste. Par là le Souffle [1] se démarque du Rebirthing ou Rebirth, dont la base théorique est quasi indigente — ce qui n’empêche pas, entre les mains d’un praticien de valeur, de produire d’excellents effets, la valeur du praticien vaut et prévaut — vaste programme.

La même remarque peut valoir pour l’analyse bioénergétique, que des praticiens se référant à la psychanalyse tirent vers celle-ci, dans une sorte de projet intégratif plus ou moins clairement affiché.

Patients-limites & psychanalyse intégrative – Jean-Michel Fourcade à l’honneur

Entrée du 1er juin 2011 – mis à jour le 3 octobre 2012 –

Remonter

Remonteren haut de la page