RechercherRecherche AgendaAgenda

Glossairede la psychothérapie

Revenir

psychothérapie relationnelle multiréférentielle

1) La psychothérapie qui a cours au Cifp est fondamentalement relationnelle, ce qui la pose paradigmatiquement comme demie sœur de la psychanalyse.

2) la psychothérapie relationnelle peut être

— monocolore, c’est la Méthode Chose, concurrente des autres Méthodes, dont une liste est publiée au niveau européen par l’Association européenne de psychothérapie (non dite relationnelle), elle ne voit alors le monde que de son point de vue

— éclectique, par mélange des genres à faible principe intégratif : c’est le principe de la boîte à outils

multiréférentielle, alimentée par une réflexion sur la « psychodiversité » et les incompatibilités entre théories et leur éventuelle transgression limitée. La multiréférentialité pratiquée au Cifp reste dans le champ de l’intersubjectivité. Ses principales composantes au Cifp sont la gestalt-thérapie existentielle, l’analyse bioénergétique, le groupe psychothérapique.

En conjoignant cet ensemble à la psychanalyse, on introduit une référence dont l’intérêt réside dans le fait qu’en dehors des zones articulables par complémentarité, on rencontrera des hiatus théoriques faisant jouer leur contradictions pour tendre sans pourtant la casser la corde de la multiréférentialité entre les deux disciplines psychothérapie relationnelle et psychanalyse.

3) synthétiquement on peut qualifier la psychothérapie telle que l’entend et la transmet le Cifp au sens strict du terme de relationnelle multiréférentielle. Baptisée PRM : une « marque » de plus.

ensemble du champ

psychothérapie relationnelle

multiréférentialité

psychothérapie intégrative

psychothérapie multiréférentielle

multiréférentiel

intégratif

psychanalyse intégrative

patients-limites et psychanalyse intégrative

neurosciences et psychothérapie

Remonter

Remonteren haut de la page