RechercherRecherche AgendaAgenda

Glossairede la psychothérapie

Revenir

RGPP

RGPP

La RGPP (1) : Réforme générale des politiques publiques.

Document officiel à l’usage des administrations. Après un audit réalisé par des équipes de consultants privés et publics un planning de démantèlement d’une ampleur jamais atteinte est mis en place.

L’objectif affiché est de réduire les coûts. Les méthodes utilisées sont celles préconisées par des cabinets anglo-saxons, faisant référence aux procédures inventées au Japon pour optimiser la production dans l’industrie automobile.

La notion de service public est balayée par le tout libéral. Seuls les coûts ont une réalité, toutes notion de solidarité disparait. Les services sociaux, formation, éducation, soins, défense, politique étrangère, tout ce qui ne rapporte pas de finance est frappé. Un planning de démantèlement minutieux est établis, par ministères, services et par type de politique (pour atteindre les organismes subventionnés non fonctionnaires). Texte provenant du site critique de la RGPP.

La mentalité d’entreprise rétrécit le sens de l’État au concept de rentabilité financière. Dans le domaine devenu psy d’État – nouveau titre réservé de psychothérapeute –, cela s’entame par le ravage de la psychiatrie en santé mentale et le ravalement du soin au sécuritarisme mais cela ne fait que commencer. Les psychopraticiens relationnels exerçant en cabinet, provisoirement relativement à l’abri de cette tornade institutionnelle, demeurent, par leur assise dans le cadre du Carré psy, affectés par la dégradation de la pratique de leurs partenaires.

Cf. également ici même la reprise par Philippe Grauer d’une communication de Vincent de Gaulejac à la Journée d’étude de l’Affop et du SNPPsy (organisée par Arlette Gastine) intitulée Psychothérapie et sociologie.

Cf. encore : RGPP : rationnement général pour le public.

Remonter

Remonteren haut de la page