RechercherRecherche AgendaAgenda

Actualités

Revenir

17 octobre 2022

RENTRÉE 2022 ZOOM D’INFORMATION LUNDI 17 OCTOBRE À 19:00

psychothérapie relationnelle multiréférentielle, un éventail polyqualifiant

un moment d'échange avec Philippe Grauer et Arlette Gastine

psychothérapie relationnelle multiréférentielle, un éventail polyqualifiant

nous ne sommes pas la meilleure école de tous les temps

Titrions-nous l’an dernier. Cette prétention anti marketing reste valable. Comment s’y retrouver dans le discours marchand quand on n’a rien à vendre — ni vous à acheter, s’agissant de vous transformer vous-même, de devenir apte à aider quelqu’un à devenir, après avoir soi-même suffisamment avancé dans sa vie et cheminé psychothérapiquement ?

comment s’y retrouver ? Ariane, amène ton fil !

En quoi consiste l’éventail des offres en matière de reconversion ? comment exercer son sens critique en l’absence de référentiels clairement repérables ? d’ailleurs, pourquoi la psychothérapie relationnelle multiréférentielle plutôt qu’autre chose ? et franchement pourquoi cette école plutôt qu’une autre, puisqu’elles sont toutes plus meilleures les unes que les autres ? que et comment choisir, pour vous, votre projet, votre cheminement  ? pour avancer, commencer par dialoguer, s’engager dans une démarche d’exploration et de conseil (le conseil ne consistant surtout pas à en donner, mais à nourrir la délibération).

mdp viséo conférence du 9 mai à 19:00

Si vous êtes intéressé/e, écrivez à cifpr@me.com ou appelez le 09 72 15 89 97. Nous vous fournirons le lien zoom approprié, afin de dialoguer ce lundi 9 mai de 19:00 à 21:00 autour de notre projet, de nos méthodes, philosophie, programmes et modes opératoires, ainsi que de vos propres projets et situation.

légitimité professionnelle

1) sous le contrôle des institutions de la profession

La psychothérapie relationnelle n’étant pas une marchandise, il nous reste précisément le souci d’en proposer le partage et la transmission, afin de faire de vous si vous le décidez un/e praticien/ne authentique — donc honorable et légitime. Avec l’aval et sous le contrôle des institutions responsables d’une profession organisée dans notre pays depuis les années 70, autoréglementée avec soin et conscience professionnelle.

2) diplôme, titulature, autoréglementation historique responsable. 50 ans d’Histoire

• autoréglementée, est notre profession, par une instance tierce solide et repérable. C’est-à-dire validée, encadrée et légitimée par l’AFFOP — Association francophone de formation des organismes de psychothérapie et psychanalyse, laquelle comprend dans ses rangs le SNPPsy — Syndicat national des praticiens en psychothérapie relationnelle et psychanalyse, père fondateur de la profession en France. Le diplôme de notre école, membre fondatrice de l’AFFOP, vous donnera la reconnaissance indispensable. Ensuite l’école vous accompagnera dans votre processus d’installation. Au terme de laquelle vous deviendrez psychopraticien/ne confirmé/e par une instance titularisante membre de l’AFFOP.

• autoproclamées sont de nombreuses offres en ligne. Apprenez à décoder les annonces. Soyez vigilants, informez-vous. Ne jamais exercer seul/e ou pseudo encadré/e. Et prenez garde aux titulatures autoproclamées (non validées par une institution historique tierce reconnue) qui vous font miroiter des apparences, à soumettre à votre esprit critique et capacité de discernement, une fois les cartes en main. Nous vous expliquerons tout cela.

•  non au charlatanisme ! qui parasite les professions psys. Il concerne comme le définit Freud ceux qui prétendent offrir un service sans la qualification professionnelle qui va avec. Devenir psychopraticienne relationnelle, métier mis en place en France depuis les années 80, requiert

— une formation spécifique agréée structurante et cohérente d’au moins 1500 heures

— répartie sur des années de maturation

— une psychanalyse ou psychothérapie relationnelle personnelle conséquente

— ce cursus étant suivi indéfiniment d’une supervision et formation permanente sérieuses.

votre approche

1) orientation, approche sensible, venir voir, découvrir

Si vous avez déjà entrepris une démarche, vous pouvez vous faire une idée. Sinon consultez-nous, nous pourrons essayer de vous pré-orienter. Vous savez déjà qu’il s’agit d’un métier d’art, de l’art de prendre soin de soi à partir d’un processus relationnel, qu’il faut s’approcher avec circonspection, sentir, faire jouer la sentience, goûter pour voir.

2) vos projets et ce beau métier

Si vous vous trouvez dans le cas de ne pas avoir encore d’idées bien nettes sur tout cela, au cours du dialogue naissant passez voir si ce que nous représentons pourrait vous paraître digne d’intérêt. Ceux qui ne connaissent pas encore, comment leur en parler ? comme aux aveugles des couleurs ! facile, en la matière tout le monde a une sorte d’intuition des couleurs. D’ailleurs, la belle théorie néo-darwinnienne des émotions que développe Robert Plutchik, et que nous diffusons, précisément traite le monde des émotions comme celui des couleurs. Ce lundi 9 mai, rencontrons-nous pour parler de tout cela, de l’école, de son offre diverse et structurée/structurante, de vos projets, de leur faisabilité, de ce beau métier que vous envisagez.

3) montée en compétence, apprentissage intégré

Le style de notre école : opérer selon le modèle psychothérapique appliqué à une pédagogie en relation. Apprentissage processuel en groupe et individuel. On vous met dans le bain, calmement, vous pataugez, la confiance peut s’établir, vous apprenez à nager. Théorie, méthode et pratique intégrées. Apprentissage intégré, théorie, méthodologie, pratique immédiate.  À partir d’une expérience de groupe, en présence interactive (comment apprendre la présence à distance ?), encadré/e et suivi/e, vous monterez en compétence.

nos moyens : notre expérience et morale professionnelle

1) authenticité, éthique de la conviction

L’authenticité est une des valeurs du champ psychothérapique que nous représentons. Nous nous efforçons de pratiquer l’éthique de la conviction. Bien entendu rien ne passe sans communication, mais vous devez pouvoir reconnaître à l’oreille en nous lisant que nos valeurs ne sont pas "marchandes". Nous désirons essentiellement transmettre et partager une formation de qualité. Par les moyens, les principes, l’ambiance et le climat intellectuel et humain de la psychothérapie comme pratique relationnelle et transformationnelle.

2) une équipe expérimentée depuis 1985

Pour cela nous disposons des moyens. Ceux d’une école expérimentée. Notre équipe historique a déjà traversé échecs et erreurs : l’expérience. Nous nous préparons aux prochaines, espérant tant qu’à faire commettre à l’avenir des erreurs de type nouveau, qui nous apprennent à tous quelque chose. Chemin faisant, nous avons jusqu’ici le sentiment d’avoir fait du bon travail, sérieux, créatif, solide. La profession et le milieu psy le savent. Venez vous informer, venez y voir.

question de mode : avoir/être

1) MODE AVOIR : elle ne consiste pas

1.1 — à acquérir cognitivement quantité de savoir : je connais bien la théorie de l’empathie chez Rogers, et j’ai même étudié l’histoire de l’empathie de Marc-Aurèle à Heinz Hartmann.

1.2 — à acquérir techniquement les recettes du savoir faire : je connais les 7 degrés de la reformulation selon Machin, et dans le cas que vous m’exposez il convient d’intervenir sur le mode (c)

2) MODE ÊTRE : elle consiste, sentientiellement — mode sensible, conjoint à la conscience de soi en présence de quelqu’un d’autre

2.1) à accéder à votre savoir être : voici que je réalise que jusque là j’avais obturé les trous de mes doutes avec une arrogance qui ne me dérangeait pas, puisque je l’ignorais (avouons que jusqu’ici, avant de finir par m’entraver, elle m’a rendu bien des services). Illusions de soi perdues, gain d’authenticité.

2.2) à accéder à votre savoir faire être — processus du se mettre à être, en participation (relationnellement), Valéry disait tenter de vivre, nous ajoutons, avec Paul Tillich, en participant. Cerise sur le gâteau relationnel, partir ensemble à la découverte par improvisation dialogale[3] (oubliez l’efficacité technocentrée du mode néolibéral).

un accomplissement

Ce métier auquel vous aspirez, si vous voulez l’honorer et qu’il vous accomplisse, si vous abordez la voie relationnelle que nous sommes disposés à vous aider à emprunter, il vous traversera l’être et vous transformera de part en part, de part en (nouveau) départ. C’est ce mode de transmission qui maintient vivante en partage l’âme de notre profession.

esprit critique, complexité, intégration : la stratégie du kairos

Nous ne vous dispenserons pas un catalogue de techniques limitées dont l’accumulation ne vous qualifiera pas. Nous ne vous ferons pas (seulement) des cours de fac, notre idée de la didactique est plus large car nous visons l’intégration existentielle du matériel cognitif. Nous vous introduirons au point d’incandescence où sentience et connaissances s’interconnectent et produisent l’éclair intégratif, non exclusivement cognitif, universitaire, — le kairos des grecs.

la clé de voûte de la complexité

Nous familiariserons plutôt à quelques grands champs de méthodes, les  cardinaux de la psychothérapie relationnelle (psychanalyse comprise). Cette gerbe tonifiante suffira, dont l’assimilation vous chamboulera et fera évoluer car les méthodes sont indéniablement contradictoires (multiréférentialité), c’est leur mérite, et ça ne s’arrange pas en déclarant seulement qu’elles sont complémentaires (intégrativité), c’est mieux que ça : critique, complexité, accessibles par métamorphose. Ben oui, c’est tout un métier !

méthode : situationnelle et psychothérapiciste

1) didactique existentielle

Faire passer la qualification psychothérapique par le canal psychothérapique. Le didactique dans notre école s’y réfère toujours au pragmatique existentiel. Qu’est-ce que me fait la théorie[1] à laquelle me voici exposé/e, la méthode que je suis en train d’essayer sur moi ? Nous pouvons même procéder par télé formation[2] (ne confondons pas le message avec le média), ce sera pareil, l’affecté multipliant l’effectué y sera moteur. Note : notre expérience nous a enseigné que c’est tellement moins efficace par vidéo, qu’il vaut mieux se restreindre de ce côté-là.

2) suivi individuel tout au long

Cet investissement psychothérapique personnel au cœur même du processus de transmission n’est possible qu’à partir d’une psychothérapie individuelle préalable, qui se poursuivra tout au long du cursus, et ça ne sera pas du luxe.

3) week-ends mensuels

Notre formation est adaptée aux personnes en reconversion continuant de travailler. Cas particuliers : voir avec nous.

Rentrée en cours : dialogue et découverte

Notre spécificité réside dans le coefficient d’implication personnelle. Notre ambiance d’école : être juste dans son être et son projet. Nous avons trouvé un équilibre. Progressons ensemble. Notre dimension militante — pas fanatisée, seulement investie, dans le sens du développement de la relation, dans notre métier, comme dans le sauvetage de notre planète, nous porte. Une sorte d’écolo-psychothérapisme. Ça pourrait avoir de l’avenir. Si ça vous intéresse passez nous voir. Ça zoomera ce 17 octobre, en prévision de la Rentrée en cours, et de nos activités d’automne, pour venir se rendre compte de l’ambiance, d’à quoi cette école ressemble. Sans oublier la prise de date de notre séminaire méditerranéen multiprises d’août 2023. Bref rencontrons-nous.


[1] Ça n’empêche pas la théorie. En matière de pratique rien ne vaut une bonne théorie disait Kurt Lewin.

[2] Télé transformation même, puisque nous ne formons pas, nous vous aidons à vous transformer. La télétransmission ne représentant qu’une partie, utile à connaître mais une partie, du processus. Il s’agit là seulement d’une périphérie (mode technique).

[3] Sachant que nombreuses sont les occasions où l’on ne parvient à rien — au demeurant ne s’agissant pas de parvenir mais d’advenir comme disait papa Freud, de faciliter l’émergence comme diraient les existentiels.

Remonter

Remonteren haut de la page