RechercherRecherche AgendaAgenda

Agenda

Revenir

8 juin 2009

PSYCHOTHÉRAPIE à MARSEILLE : ce que préparent la profession et le CIFPMED qui démarre Psychopathologie, psychococrporel et attachement pour commencer. Plus que jamais se former et perfectionner.

UNE ÉQUIPE LOCALE, UNE EXPÉRIENCE NATIONALE,
UN PROJET POUR MARSEILLE

[Document : CONFÉRENCE À MARSEILLE]

Psychopathologie multiréférentielle, analyse bioénergétique, attachement

– Succès de la soirée du 6. Une seconde soirée publique est prévue pour le lundi 8 juin. Une première rencontre en vue d’instaurer un séminaire de psychopathologie à l’usage des praticiens en psychothérapie de la région sous la direction du dr Jacques Tosquellas est prévue pour bientôt, nous l’annoncerons dès que l’agenda en aura été fixé. Inscriptions en cours pour le premier Cycle de base.

– Un autre projet se profile, d’un Atelier de psychopathologie axé lui sur l’Analyse bioénergétique, par Lucienne Spindler. Bref tout cela prend forme.

– Un autre encore : un Atelier sur l’Attachement, par Michael Randolph, qui sera parmi nous le 8 juin

Psychothérapie du sujet

Le Centre interdisciplinaire de formation à la psychothérapie relationnelle et multiréférentielle (CIFP) regroupe une vingtaine de psychiatres, psychanalystes, psychologues, philosophes, psychothérapeutes relationnels représentant quatre écoles majeures de psychothérapie fondées sur la dynamique de la subjectivation (devenir soi-même comme sujet de son existence) à partir d’une relation impliquant le professionnel comme celui qui vient le rencontrer. Il organise une soirée d’information et de présentation de son équipe méditerranéenne autour du thème : Se former à la psychothérapie relationnelle multiréférentielle.

Elle aura lieu Lundi 8 juin 2009 à 19h30 au 33 avenue Robert Schuman 13002 Marseille – Métro Joliette.

Reconversion

La rencontre est destinée plus particulièrement aux personnes envisageant une reconversion, ayant déjà effectué un parcours psychothérapique ou psychanalytique personnel, et aux psychologues en exercice désireux de s’ouvrir dans la rigueur expérientielle au complément de psycho-diversité clinique que l’université n’a pas vocation à leur dispenser.

C’est dans ce sens qu’elle s’adresse aux praticiens en psychothérapie exerçant dans la région intéressés à un séminaire régulier de psychopathologie, ou à une sensibilisation à l’Analyse bioénergétique.

Le CIFP est une école agréée par le SNPPsy — Syndicat national des praticiens en psychothérapie relationnelle et l’AFFOP — Association française fédérative des organismes de psychothérapie relationnelle et psychanalyse. Organisé en Société en participation puis Sarl, créée à Paris en 1986 par Noël Salathé, l’introducteur en France du Yalom de la Psychothérapie existentielle, Galaad, et des romans psys maintenant bien connus, auteur de Gestalt-thérapie existentielle, et Philippe Grauer, Président du SNPPSY, Directeur du CIFP, ex enseignant en Sciences de l’Éducation à Paris 8.

Les premiers en France

Le CIFP fut la première École en France à introduire le concept de psychothérapie relationnelle multifocale, articulant quatre modes d’intervention et champs de référence théoriques et méthodologiques différents, enrichissant son enseignement d’apports et de questionnements en philosophie, permettant au praticien de s’adapter aux personnes qui viennent le consulter plutôt que s’efforcer de les adapter, elles, à une unique méthode.

10 promotions

À ce jour, le CIPF a formé dix promotions d’étudiants-apprentis, fonctionnant sur le principe de l’artisanat et du compagnonnage. Son expérience nationale du travail en petit groupe, par moments brassé en rencontres à plus grande échelle, garantit la qualité d’une formation-transformation où chacun est connu et accompagné personnellement jusqu’à son installation, suivie et encadrée par l’École.

L’équipe locale

L’équipe nationale organise depuis vingt ans un regroupement national annuel en août à Saint Martin de Londres réunissant plus de cinquante participants dans un travail clinique à orientations multiples. Notre équipe locale, comportant la montpelliéraine Catherine Deshay, se propose de régionaliser l’expérience nationale. Son projet pour Marseille est d’installer dans la capitale de la culture un foyer de rayonnement de l’idée multiréférentielle en psychothérapie relationnelle et de créer un centre de formation à la psychothérapie relationnelle multiréférentielle de qualité ayant pour objectif de transmettre un savoir-faire psy ouvert sur les concepts de mixité et de problématique d’un métissage méthodologique et clinique de haut niveau.



L’École entame les entretiens d’exploration en vue d’inscription et pré-inscription pour 2009.


Lieu :
Horaires :
Tarif :

Toute inscription sera validée à réception du paiement.

Formulaire d'inscription