RechercherRecherche AgendaAgenda

Agenda

Revenir

19 janvier 2014

Watson et Skinner Madame Claude Lanher

quand le comportementalisme prend Forme

par Claude Lanher

Nous allons explorer le behaviorisme américain, au travers de 2 auteurs essentiels : Watson et Skinner.

Parmi les bonnes raisons de cette étude, il y en a deux, en rapport avec les réflexions actuelles.

1ère raison : ils mettent au 1er plan de leurs travaux l’étude du comportement, selon une approche qui se définit comme scientifique à partir du modèle de la physique. Or, cette notion est toujours d’actualité, mais approchée fort différemment, (par exemple par la Gestalt) d’où l’intérêt d’aller voir quel sens ils lui donnent et comment ils veulent l’utiliser.

Cet aspect constitue la 2ème bonne raison d’étudier le behaviorisme : la vogue des TCC qui s’appuie sur les écrits théoriques de Watson et Skinner, fait craindre, aujourd’hui, une prise de pouvoir institutionnel, tant elles passent pour la solution de tous les maux.

Biographies

Watson : est intéressante, parce qu’elle a la cohérence d’un passage de la théorie à la pratique : fort de sa connaissance du comportement, il finit vice-président d’une grande entreprise. L’oeuvre elle-même mérite d’être lue parce qu’elle permet de comprendre d’où vient et où va cette conception, quels problèmes Watson a cherché à résoudre et quels problèmes, malgré tout, il donne à penser à la psychologie en général.

Skinner : n’a pas le même parcours : diplômé de littérature anglaise, il s’essaie à l’écriture de romans, mais échoue ; il découvre sa vocation en lisant un philosophe, Russell et se tourne vers la psychologie, domaine qu’il explorera jusqu’à la fin de sa vie. Il mène une existence de chercheur et d’universitaire. Sa particularité, pourrait-on dire, est l’obsession du contrôle. La lecture de ses livres est à la fois passionnante parce qu’elle montre une intelligence et une réflexion profondes, à la fois inquiétante, tant cette perspective de prise de contrôle sur les autres semble ne pas lui poser de problèmes.

Il ne sera pas question, pour nous, d’examiner la pratique qui résulte de ces deux courants, d’un point de vue technique, mais seulement les textes pour réfléchir aux fondements sur lesquels ils appuient leurs pratiques. Par exemple :

– Que deviennent des notions telles que le corps, l’âme, l’union de l’âme et du corps ?
– Comment penser, à partir de là, le rapport de l’homme à l’animal et à sa propre animalité ?
– Commnent penser l’éthique de la pratique psychologique.

Lectures

Je vous recommande :
Watson: Le behaviorisme
Skinner : Science et comportement humain
et surtout :
Walden II, roman utopiste qui met en scène sa conception du monde.

13 décembre 2013 –


Lieu :
Horaires :
Tarif :

Toute inscription sera validée à réception du paiement.

Formulaire d'inscription

Remonter

Remonteren haut de la page