RechercherRecherche AgendaAgenda

Glossairede la psychothérapie

Revenir

psychothérapie multiréférentielle

voir aussi

multiréférentialité

psychothérapie intégrative

multiréférentiel

intégratif

psychanalyse intégrative

patients-limites et psychanalyse intégrative

neurosciences et psychothérapie

Le Cifp est résolument et fondamentalement une école généraliste, de formation à la psychothérapie relationnelle multiréférentielle.

Qu’entendre par ce dernier terme ? que le psychothérapeute – aujourd’hui psychopraticien – multiréférentiel dispose d’espaces disciplinaires multiples, irréductibles les uns aux autres, et que c’est en pensant A à partir de B et réciproquement qu’on se met l’esprit en tension fertile si l’on s’est accoutumé à ce genre d’exercice, pas vraiment de tout repos, mais il est des domaines où rester en repos ressortit de la paresse ou négligence intellectuelle (sans parler de pulsion de mort).

Le terme intégratif n’est pas dépourvu d’ambivalence, se voyant revendiqué par de multiples horizons scientifiques — au sens sciences humaines de ce terme, mais aussi au sens scientiste à l’occasion, ce qui constitue une source de brouillage.

C’est la raison pour laquelle la Ffrapim, Fédération française fédérative de psychothérapie intégrative et multiréféretielle, à l’initiative du Cifp, a intégré dans son nom institutionnel le signifiant multiréférentiel, pour éviter les confusions.

Quant à la psychanalyse intégrative selon Jean-Michel Fourcade, elle se situe du côté de l’intégrativisme, c’est-à-dire d’un montage principalement constitué de l’articulation du domaine psychanalytique et du champ reichien et émotionaliste, la dominante étant désignée comme la psychanalyse.


Entrée créée en 2007 – 15 novembre 2010 –

Remonter

Remonteren haut de la page