RechercherRecherche AgendaAgenda

Actualités

Revenir

22 novembre 2020

À PROPOS D’UN TEXTE D’EDGAR MORIN « QUE SERAIT UN ESPRIT CRITIQUE INCAPABLE D’AUTOCRITIQUE ? »

Philippe Grauer

Notre quasi centenaire Edgar Morin, qui plus d’une fois avec sagesse nous a proposé La Voie, nous propose cette fois dans sa double page du monde une modération conséquencialiste de la liberté d’expression, qui refuse de prendre en compte l’analyse du rapport de forces qui fait que si je me retiens d’user de mon droit au blasphème par délicatesse, l’autre aura de ce fait enfoncé le coin de son fanatisme dans le corps de mon droit, en quelque sorte préventivement, et que ma prise en compte de sa sensibilité se sera effectuée au détriment de mon système de valeurs, à l’avantage du fanatisme « offensé ». On peut l’entendre sans le suivre.

D’autant que ce beau texte qu’il nous livre comporte de nombreux éléments convaincants, comme sa description de l’esprit critique, indispensable équipement face au déversoir modèle trumpiste tentant d’intoxiquer la réflexion publique sous une avalanche d’assertions toutes plus fondées sur l’aplomb du menteur les unes que les autres.

Ceci d’autant plus, souvenons nous en, que nos doctrines et méthodes n’ont réellement de valeur que soumises au feu critique de leurs antagonistes paradigmatiques, selon l’impitoyable loi en vigueur dans les sciences sociales et humaines cliniques, qui ne proposent que des modèles et non des lois infalsifiables, ce qui en conduit plus d’un à la croyance*, à la foi, au dogmatisme qui la structure, bref à une rationalité hasardeuse. Rationnellement parlant, en résulte l’hétérogénéité et la complexité, grands concepts morinniens, qui nous aident bien à l’heure de la multiréférentialité (à distinguer de l’intégrativité).

Cela dit ce beau texte mérite qu’on le remarque, signale et s’en souvienne, aussi l’avons nous stocké dans notre site et le livrons à votre réflexion.


* Cf. à se sujet l’excellent Henri Atlan, Croyances, comment expliquer le monde, Paris, 2014, éd. Autrement, 411 p.-


Remonter

Remonteren haut de la page