RechercherRecherche AgendaAgenda

Glossairede la psychothérapie

Revenir

AEP

AEP Association européenne de psychothérapie

EAP

en globish.

« L’EAP, fondée le 30 juin 1991 à Vienne, se déclare « représentée dans 46 pays européens », et réunir environ 200 organismes regroupant environ 120.000 psychothérapeutes. Lire la suite« 

La crédibilité de l’institution du CEP ne répond plus à son projet initial, consistant à s’efforcer d’imposer aux États un statut professionnel de type européen pour la psychothérapie, au sens large du terme – la question du sens de ce terme faisant problème comme on sait. Le principe de subsidiarité ayant joué de nombreux états européens se sont dotés d’une législation propre réglementant le titre d’exercice (et non diplôme) de psychothérapeute. Si bien que la prétention à un certificat européen s’est vue réduite à un mécanisme professionnel autorégulateur alternatif, souvent présenté sous des dehors pseudo officiels (le CEP n’est en rien une institution européenne au sens politique commun du terme), se contentant de valider après retraduction en anglais le diplôme obtenu auprès d’une méthode « scientifiquement reconnue » (une vingtaine en Europe) par l’AEP.

En France la FF2P, fédération d’organismes, sorte de « section française » de l’AEP, en autorisant les professionnels à s’inscrire auprès d’elle à titre individuel, s’est comportée en concurrente déloyale des syndicats (ce qui a provoqué la naissance de l’Affop). À l’issue de la Bataille des charlatans, elle a participé au rapprochement avec des deux syndicats historiques et la fédération dissidente en créant le cadre du GLPR, réunissant depuis février 2012 les Quatre protagonistes historiques responsables avec leurs différences d’orientation et de conception (contenant les tensions internes qui en résultent), en un groupe de liaison, que sa concertation permanente rend politiquement plus efficace.

psychopraticien – nom de métier

Ceci au prix de l’adhésion de la FF2P aux Cinq critères syndicaux. C’est dans le cadre du GLPR que le nom de métier de psychopraticien (à l’origine créé par le SNPPsy) s’est vu adopté par les Quatre et s’est imposé.

titres alternatifs

Le titre lui se déclinant en psychopraticien certifié (FF2P), psychopraticien agréé (PSY’G), psychopraticien relationnel® (Affop-SNPPsy).

Remonter

Remonteren haut de la page