RechercherRecherche AgendaAgenda

Glossairede la psychothérapie

Revenir

analyse bioénergétique

Méthode issue des travaux de Wilhelm Reich, développée par Alexander Lowen. Le terme « analyse » laisse entendre qu’il s’agirait d’une sorte de psychanalyse, en ce cas qu’on pourrait dire psychocorporelle. Il manifeste surtout que de nombreux praticiens de cette méthode s’efforcent de se situer à l’intersection intégrative des deux, la néoreichienne et la freudienne.

En 1956, Alexandre Lowen, John Pierrakos et William Walling créent à New York l’IBA, devenu en 1983 sous la direction d’Alexandre Lowen l’IIBA — Institut international d’analyse bioénergétique. Filiales françaises : SFABE (1978) — Société française d’analyse bioénergétique,  IABFS — Institut d’analyse bioénergétique France Sud( (bon travail de description en ligne, dont nous nous sommes partiellement inspirés ici) enfin CFAB (2007) — Collège français d’analyse bioénergétique. Cette structuration institutionnelle permet à l’analyse bioénergétique de se distinguer de l’appellation devenue fourre-tout de bioénergie.

Inspirée des travaux d’Alexander Lowen, l’analyse bioénergétique est une méthode de travail sur soi de type cathartique. Elle « allie un travail sur le corps, la respiration et le mouvement, mettant en jeu des tensions musculaires sédimentées résiduelles inscrites dans la musculature striée, à un travail d’élaboration psychique. » À l’heure actuelle son apport est précieux aux praticiens intégratifs ou multiréférentiels, car elle représente un cadre de travail complexe et rigoureux. On la trouve rarement utilisée seule de nos jours. Elle est précieuse en combinaison, aux mains de praticiens sérieusement formés.

La conduite d’une séance en analyse bioénergétique pourra mobiliser la personne psychocorporellement au moyen d’exercices impliquant la respiration, le mouvement, la mise en tension, l’expression active, à partir du matériel psychique qui se présente en cours de processus. À travers l’expérience vécue en séance en relation avec le praticien en psychothérapie (désignée termes de transfert dans la terminologie psychanalytique), des prises de conscience successives permettront l’intégration de la dimension psychosomatique en lien avec l’histoire passée, — littéralement « gravée », inscrite dans le corps. Le moi, pour parler en termes psychanalytiques (première topique), s’assouplit et se renforce. L’analyse bioénergétique est une méthode complexe d’orientation double, psychanalytique ou neuroscientifique. Ou tentant une intégration des deux.

La psychanalyse multiréférentielle et la psychanalyse intégrative en font un de leur constituants de base.

Le travail d’inspiration gestaltiste, dans sa dimension psychocorporelle, peut se souvenir que Frédéric Perls fut comme Lowen « analysé » par Reich.

19 octobre 2008 – 13 novembre 2015 – 22 mars 2019 —

voir également bioénergie

Remonter

Remonteren haut de la page