RechercherRecherche AgendaAgenda

Actualités

Revenir

16 février 2012

autisme – quel jugement pour quelle cause ?

conviction peu convaincante

Dans le cadre du débat national sur l’autisme, on trouvera ici sous forme de documents sous pdf les pièces du procès de Lille intenté par Éric Laurent, Alexandre Stevens et Esthela Solano-Suarez, tous trois membres de l’École de la cause freudienne, contre Sophie Robert réalisatrice du film Le Mur.

Après une ordonnance de remise des rushes du film, le tribunal, présidé par Madame Élisabeth Polle-Senaneuch, a conclu par un jugement rendu le 26 janvier que la réalisatrice s’était bien rendu coupable d’avoir, par un montage à charge, porté atteinte à l’image des trois psychanalystes et donc à leur honorabilité professionnelle. Ce qui lui a valu une condamnation financière énorme et certainement exagérée. Le jugement est techniquement correct puisque on voit bien que la réalisatrice a retenu les propos les plus ridicules des trois psychanalystes au détriment d’autres propos qui le sont un peu moins.

double retournement et le point au bénéfice des TCC

Situation baroque, ce procès rend célèbre une réalisatrice que personne ne connaissait et fait une publicité énorme à un documentaire franchement mauvais, produisant pour finir l’effet inverse de ce que les plaignants cherchaient. Des psychanalystes voulant montrer leur sérieux donnent à voir que leurs propos continuent d’accuser les malheureux parents d’être parfois les responsables de la maladie de leurs enfants autistes, tout est dans la nuance, on reste dans l’inadmissible.

Il demeure que le film, tendancieux, les a piégés, dénaturant leurs propos. L’ennui c’est qu’il y avait de la matière. Nous y reviendrons.

Même si on ne peut plus regarder en France les passages condamnés, ils font désormais partie de l’histoire d’un grand sottisier comme seuls des psychanalystes convaincus d’avoir raison contre la terre entière peuvent en produire. Les membres de l’ECF ne sont pas seuls, loin de là, à énoncer des propos insensés. On peut admirer un florilège de médecins, psychothérapeutes (attention, pas nous, nous n’en sommes plus), psychanalystes qui auraient mieux fait de se taire et dont on voit bien qu’ils se montrent incapables de représenter une doctrine qui a pourtant fait ses preuves, la ravalant à une quincaillerie de mères dévoreuses, de pères indignes et de loi du père séparateur non respectée qui la discrédite.

[Document : ORDONNACE AFFÉRENTE]
Tout cela pour la plus grande jouissance et gloire des TCC qui savourent leur victoire. Mais victoire sur le fanatisme remportée par d’autres fanatiques ne vaut victoire pour personne.

surréaliste

Notons tout de même que Madame Élisabeth Polle-Senaneuch a l’habitude de jugements pour le moins étranges, quelque peu surréalistes. C’est elle qui le 1er avril 2008 par un jugement en forme de poisson du même nom avait fait annuler un mariage au motif que l’épouse musulmane n’était pas vierge. Son musulman de mari avait en effet porté plainte en affirmant avoir été trompé sur la marchandise. Sa future femme avait affirmé n’avoir jamais eu de relations sexuelles avant de convoler. Mais voilà la belle avait menti. Et alors ?

On croit rêver. En quoi la justice républicaine est-elle habilitée à trancher ce genre de problème ? De fait ce jugement avait soulevé l’indignation. À juste titre. Notamment de Martine Aubry qui s’était déclarée « époustouflée, scandalisée par la décision du tribunal de Lille d’annulation de mariage pour non virginité.« 

Guignol et le commissaire

Décidément nos psychanalystes sont tombés bien bas. Se voir ainsi honorés par un jugement qui ne convainc personne, au sujet d’un film médiocre dont ils ont été les témoins consentants pour n’avoir rien compris aux méchantes intentions d’une réalisatrice, c’est Guignol et le commissaire.


Notre dossier sur la question de l’autisme

-* Arrêter de jouer à qui sera le plus déraisonnable des deux [13 février 2012] par Philippe Grauer
-* Autisme dans Libé [13 février] par ERIC FAVEREAU
-* Autisme– les psychologues freudiens entrent dans l’arène [6 février] par InterCoPsychos N° N°327
-* Autisme – à propos du packing [6 février] par Pierre Delion
-* Autisme : Delion, packing, inquiétante comparution [6 février] par sans auteur
-* Autisme : Guy Baillon écrit au Conseil de l’Ordre [6 février] par Docteur Guy Baillon, Psychiatre des hôpitaux
-* Les batailles de l’autisme : hier et aujourd’hui [6 février] par Jacques Hochmann
-* Psychanalystes, encore un effort pour ne pas délirer sur l’autisme ni adhérer aux positions d’Edwige Antier [6 février] par Michel Rotfus, précédé de À droite, droite ! par Philippe Grauer
-* psychanalyse et autisme : la polémique [31 janvier] par Élisabeth Roudinesco – précédée de Résister à la bêtise de l’autre démultipliée par la sienne propre, par Philippe Grauer
-* Autisme : la psychanalyse en procès [30 janvier]
-* autisme – appel à soutien à Pierre Delion et David Cohen [29 janvier]
-* Autisme – dossier [22 janvier]
-* Autisme – une maladie grave aux multiples visages [17 janvier] par Élisabeth Roudinesco
-* Autisme : dogmatismes en duel au tribunal de Lille [Décembre 2011] par Stéphanie Maurice
-* Autisme : les emmurés de l’indicible [Novembre 2010] par Élisabeth Roudinesco chronique Henri Rey-Flaud
-* Autisme : Les enfants de l’indicible peur [Octobre 2010]
-* L’autisme au cœur de l’humain. Approche psychanalytique [Octobre 2010]
-* Autisme — halte à la désinformation ! [Mai 2009] par Caroline Eliacheff. Introduction de Philippe Grauer
-* Autisme — lettre ouverte aux parents d’autistes, à leurs éducateurs et soignants [Avril 2009] par Pierre DELION — introduction de Philippe Grauer
-* Autisme à nouveau [Octobre 2008] par Par Isabelle Fauvel , du Collectif InterCoPsychos de Saint-Malo
-* Henri Rey-Flaud expose avec clarté les théories, approches et hypothèses sur l’énigme de l’autisme [Mai 2008] par Élisabeth Roudinesco
-* Autisme et impasses de la médecine chroniqués au Monde des livres [Avril 2008] par Élisabeth Roudinesco

Remonter

Remonteren haut de la page